Plasticité cérébrale.jpg

la plasticité cérebrale

Connaître le fonctionnement du cerveau de l'enfant est fondamental pour bien l'accompagner dans ses découvertes du monde. La plasticité cérébrale mise en lumière ces dernières années par les neurosciences apporte un grand éclairage à ce sujet: comment l'environnement dans lequel évolue l'enfant influence ses apprentissages ?

 

La plasticité cérébrale, processus qui commence in utérus, est la faculté du cerveau à créer, renforcer et éliminer ses connexions synaptiques. Ce processus est d'autant plus important pendant les premières années de vie mais se poursuit tout au long de la vie.

Le site Apprendre à éduquer fait une analogie avec la forêt qui nous plaît bien:

"Le cerveau reste plastique tout au long de la vie. Il est comme une forêt : si on marche plusieurs fois dans le même sentier, un chemin va progressivement se créer. Dans le cerveau, il y a création de sentiers de communication entre les neurones. Ces sentiers (connexions neuronales) deviennent de plus en plus efficaces et mènent à l’automatisation des processus liés à une certaine tâche et donc à la résolution plus faciles de certains problèmes. Mais si on ne marche pas pendant un bon bout de temps dans les sentiers créés par la forêt, la végétation reprend sa place. Les réseaux de neurones non utilisés finissent par se déconnecter progressivement."

L'environnement dans lequel l'enfant évolue joue un rôle crucial dans ce processus. Chaque expérience compte, quelle soit agréable ou désagréable! Ainsi, l'équipe de l'école porte une attention particulière à ce que l'école soit un lieu propice à la répétition d'expériences positives pour l'enfant (et pour les adultes!).